Notre patronne

Notre bulletin « Notre Dame de la Voie » n° 92 nous explique comment les cheminots se sont placés sous la protection de Notre Dame de la Voie.

Il y a plus de mille ans déjà, à Rome,  les voyageurs demandaient protection Nostra Signora della Strada. Toujours à Rome, au 12ème siècle, une chapelle devient lieu de pèlerinage… Saint Ignace de Loyola y célébre la messe. Cette chapelle devient ensuite propriété de la Compagnie de Jésus… puis Église du Gesù  : on peut y voir le tombeau de Saint Ignace et le tableau de la Madonna della Strada.

En 1638, le pape Urbain VIII accorde au tableau de la Madonna della Strada les honneurs du couronnement… mais la couronne est dérobée ; elle est remplacée en 1885.

 Nostra Sig della Strada tableau

En 1890, le pape Léon XIII accorde une fête le 24 mai en l’honneur de Nostra Signora della Strada.

Le 17 septembre 1907, une délégation de cheminots catholiques est à Rome. En audience privée, le Pape Pie X demande à Monseigneur Reymann qui accompagne les cheminots catholiques : « Avez-vous un Patron protecteur de votre Œuvre ? »

L’année suivante, le 22 novembre 1908, en la Basilique de Fourvière à Lyon, le Père Grognier conseille aux cheminots présents en pèlerinage de se placer sous la protection de « Notre Dame du Chemin ».

Six mois plus tard, le 23 mai 1909, à Rome, les cheminots sont à l’Église du Gesù et le Père Munier salue la protection de « Notre Dame de la Bonne Voie ».

C’est à Monseigneur Marnas, alors Vicaire général à Lyon, que nous devons le cantique à Notre Dame de la Voie.

NDV cantique

 

 Notre Dame de la Voie, patronne des cheminots, priez pour nous !

Prière NDV2 Prière NDV