Marie-Huguette (titulaire) : « C'est important pour moi de retrouver, à l'occasion du pèlerinage, la famille des hospitaliers, apporter un peu de réconfort aux malades ; ils en sont heureux, ils nous le disent. C'est aussi pour moi un temps de ressourcement spirituel ; le partage de la prière tous ensemble est très fort, on renforce l'amitié. Je désire pour tout cela continuer de servir au sein de l'Hospitalité Notre Dame de la Voie. »

 

Odile (auxiliaire) : « En 1979, j'ai découvert l'Hospitalité avec ma tante Colette et ma grand-mère. Ensuite, je n'étais pas revenue et participais seulement avec Alain et nos enfants à la rencontre parisienne annuelle. Colette a successivement proposé à nos enfants de participer aux pèlerinages, et je les y ai encouragés. Depuis, nous trouvons des solutions de garde pour nos animaux et me voici parmi vous, pour vous communiquer ma bonne humeur et, avec ma flûte, accompagner nos célébrations. Je reste persuadée que je n'ai pas un rôle important, mais je me sens bien avec tous et ferai toujours mon possible pour revenir. »

 

Alain (auxiliaire) : « J'ai découvert l'Hospitalité en 1982 à l'occasion d'un week-end à Lisieux. Quelques années plus tard, Colette nous a conviés au repas de Paris et nous avons pris conscience de l'importance de l’association. La suite logique était les pèlerinages à Lourdes, mais seulement pour les enfants. Leur enchantement à chaque retour était vraiment révèlateur. En 2012, nous avons franchi le pas et là, Odile ne m'a pas reconnu : je n’étais plus collé à elle, mais ouvert à tout le monde, souriant et prenant plaisir à servir les malades ! Sans que je m'en rende compte, c'est un changement radical qui s’était produit et Odile m'en a fait prendre conscience. Fort de ce changement, et le service étant enrichissant, je ne souhaite pas râter les pèlerinages à venir. »

 

NDV172 p08 engagements 2018 09

 

« La première en chemin avec l’Église en marche

Dès les commencements, tu appelles l’Esprit !

En ce monde aujourd’hui, assure notre marche ;

Que grandisse le corps de ton fils Jésus Christ.

Marche avec nous, Marie, Aux chemins de ce monde,

Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemin vers Dieu. »

 (Lourdes 2018)

 

(Extrait de Notre Dame de la Voie n° 172 - Septembre 2018)

 

 

 Avant-propos : ce compte rendu est relaté par un malade fictif, mais tous les témoignages en italique ont été réellement entendus pendant le pèlerinage.

 

Voici quelques semaines que je suis inscrit au pèlerinage des cheminots et le grand jour est arrivé ! J’ai dû me lever très tôt pour prendre le car à Rennes. Ma mobilité est réduite, mais les cars loués par l’Hospitalité sont très confortables.

Le voyage aller se passe très bien, à part un gros embouteillage vers Bordeaux. Le déjeuner est excellent. À chaque étape, un temps de prière nous prépare pour ce pèlerinage. Les responsables nous informent régulièrement sur l’avancée des cars de Paris et Nîmes. Le groupe de l’Est voyage en TGV via Paris.

Le soir, les cars arrivent à l’Accueil Notre Dame où nous sommes hébergés pendant notre séjour. Les hospitaliers s’affairent pour notre installation et notre repas. « Je suis impressionné par l’organisation, quand on voit les bagages dans tous les sens et peu de temps après, chacun a sa valise sur son lit ! » Un petit groupe monte à la gare pour réceptionner les pèlerins de l’Est, comme au temps du « train rose ». Après cette journée relativement fatigante, nous nous endormons enfin à Lourdes !

"Un pélé, ça passe trop vite", nous ont dit nos jeunes lors du pèlerinage à Lourdes 2018, "mais que de souvenirs : Chemin de croix des Espélugues, visite du Château de Lourdes, l’Ave Maria qui trotte dans la tête au petit déjeuner…"

Et les photos ? On se les échange, on les récupère sur Twitter, on les regarde ensemble, on les envoie aux pèlerins malades... et depuis juillet 2017, on les partage sur notre site internet !

Voici quelques morceaux choisis, et un grand MERCI à Magali, Daniel, et Gérard d'avoir immortalisé ces beaux moments de joie partagée...

Dans un pèlerinage, la photo de groupe, c'est toujours un moment fort, peut-être le seul moment où nous sommes tous réunis en un même point, si proches les uns des autres... On pense aussi aux absents, à ceux qui auraient tant voulu être sur cette photo, à ceux qui ont figuré sur tant de photos de pèlerinage et qui veillent aujourd'hui sur nos séjours à Lourdes auprès de la Vierge Marie.

Les photos de groupe, on les garde précieusement, on les déroule, on cherche les uns et les autres...

La photo du pélé, c'est aussi notre histoire !

Et en 2018, la photo de groupe c'est un souvenir de plus des 120 ans de l'Union Catholique des Cheminots Français.

NDV172 p10 11 Photo Viron 2018 7929

Cliquez sur la photo pour l'afficher en plus grand format dans une nouvelle fenêtre.