Lyon 2015

Septembre 2015 :

nous sommes 23 à nous rendre à Lyon, dans le cadre d'un séjour organisé par l'U.C.C.F. : des unionistes bien sûr, mais aussi des membres de l’Hospitalité Notre Dame de la Voie, Bernadette, Geneviève, Françoise, Elizabeth et Daniel, Michel, une amie de Saint-Etienne, Nicole, des amis de Saint Priest...

Heureux sommes-nous de pouvoir arpenter les rues de Lyon, les « traboules » du Vieux Lyon, prendre la « ficelle » (crémaillère) pour monter à Fourvière, «  la Colline qui prie », et à la Croix Rousse, «  la Colline qui travaille ».... Nous mettons nos pas dans les pas des Saints lyonnais : Saint Pothin, premier évêque de Lyon, Sainte Blandine, martyre, Saint Irénée... sans oublier le Saint Curé d'Ars, le temps d’une journée, pour notre plus grand plaisir ; il est le Saint Patron des prêtres, alors nous devrions le prier de nous envoyer des prêtres, depuis son Ciel...

Lyon a accueilli tant d'évêques et de prêtres, tel le Père Antoine Chevrier ; pour la visite de son lieu d'accueil des jeunes de la rue, des personnes pauvres ou délaissées par la vie, un lieu rempli d'histoire, nous sommes accueillis par le Père Jacques, fils de cheminot. Un « clin Dieu » !

Sprituellement, nous sommes accompagnés par le Chanoine Vigneron, aumônier de l'U.C.C.F. Serge, diacre à Lyon, et Mireille, hospitalière de longue date, nous ont beaucoup aidés pour organiser ce beau séjour, et je les en remercie.

Lyon, ville gastronomique, nous permet également de goûter à tant et tant de spécialités, dans les « bouchons » et les brasseries, ainsi qu’à la cantine du C.E.R. de la Gare de Perrache. Et le dernier jour, nous déjeunons dans « une maison familiale », établissement du Diocèse, où la cuisine est préparée par des orphelins apprentis d’Auteuil.

Quel beau parcours enfin sur les pas de l'histoire Sainte de Lyon, haut lieu de rencontre des croyants à travers les siècles : Musée de l'Antiquaille, églises, Cathédrale Saint Jean où nous avons la chance de célébrer en communion avec vous tous, amis de longue date. N'oublions pas de prier les uns pour les autres, où que nous soyons.

J'espère beaucoup de ces « rencontres pèlerinages », et nous ferons tout pour accueillir, lors des prochains événements, des personnes à mobilité réduite, des personnes âgées, handicapées ou fragilisées. C'est notre devoir, et je dirais même, c’est notre « mission » d'hospitalières et d’hospitaliers.

Devenons des serviteurs de chaque instant, dans l'accueil de l'Autre, notre Prochain.

 

Patrick

 

2017 Avril Lyon 167 Copie Copier