Region Bretagne et Pays de la Loire

Ce 18 mai tant attendu, 21 personnes prennent le car à Montfort et 9 à Rennes. À Pontchâteau, nous sommes accueillis par les 17 Nantais et Vendéens venus en voiture. Après une petite collation pour échanger des nouvelles, le Père Santino nous invite à rejoindre la chapelle pour une présentation des lieux et de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort.

 

Le Père de Montfort

Louis Grignion est né le 31 janvier 1673. Après des études au collège des Jésuites de Rennes, il part à pied (300 km) au Séminaire Saint Sulpice à Paris. En route, il donne sa bourse à un pauvre et, à la sortie de Rennes, il échange ses vêtements neufs contre ceux d’un mendiant. Il est ordonné prêtre le 5 juin 1700. Il prêche plus particulièrement dans l’Ouest de la France. Puis il part à Rome pour rencontrer le Pape qui lui confère le titre de missionnaire apostolique. Il se fait appeler Louis-Marie car il a une grande dévotion pour la Vierge Marie et remplace « de la Bacheleraye » par « de Montfort » pour rappeler son lieu de baptême, Montfort-sur-Meu. Il meurt le 28 avril 1716 au cours d’une mission à Saint-Laurent-sur-Sèvre. Il nous laisse de nombreux écrits. Il est aussi à l’origine de trois congrégations religieuses : Les Missionnaires Montfortains, Les Filles de la Sagesse et Les Frères de Saint Gabriel. Il est béatifié en 1888 et canonisé en 194(deux dates qui nous disent quelque chose !*).

 

Les lieux

Répondant à l’appel de Louis-Marie Grignion de Montfort, le Calvaire de Pontchâteau est élevé par la population entre mai 1709 et septembre 1710. Sur ordre du roi Louis XIV, le calvaire est détruit juste après sa bénédiction (mais c’est en réalité une vindicte, suite à l’ordre du Père de Montfort de déposséder de leurs privilèges les tombes seigneuriales). Plusieurs reconstructions suivent, jusqu’à sa version actuelle en 1821. Il est situé dans un parc de 14 hectares qui comporte une trentaine de monuments.

 

Nous assistons ensuite à la messe avant le déjeuner. Le menu du restaurant est apprécié de tous ! Après le repas, nous retournons au calvaire pour le Chemin de croix. Marie-Odile, Marie-Huguette et Joseph font les lectures à chaque station annoncée par Jean-Marie. Le Chemin de croix est situé dans une prairie ; il est magnifique : la première station (voir photo de groupe) présente cinq tableaux sculptés expliquant le procès et la condamnation de Jésus. Les quatre dernières stations sont situées sur un mont ; pour pouvoir rester avec les moins valides, nous vivons ces derniers temps de prière dans la prairie. Puis les plus valides montent admirer les statues des dernières stations.

 

En fin d’après-midi, nous nous retrouvons près du car pour un goûter d’au-revoir avant le départ. Pendant le voyage de retour, Camille chante plusieurs chansons, et il est largement remercié pas les applaudissements. Chacun est heureux d’avoir pu vivre ce temps de rencontre et de partage, en particulier avec Liliane et les Vendéens qui n’ont pas hésité à faire deux heures de route pour nous rejoindre.

 

Joseph

NDV175 p07 Pontchateau PHOTO 2019 09

*1888 : année des premières réunions de cheminots catholiques qui fondent l’association "Conférence Notre Dame de France", avant l’U.C.P.C.F. puis l’U.C.C.F.
1947 : année du premier pèlerinage à Lourdes avec des pèlerins malades de la future Hospitalité Notre Dame de la Voie


 
 

24 novembre 2018 : c’est la journée d’amitié de Rennes ! Quatre pèlerins malades ont pu nous rejoindre, et nous en sommes très heureux. Malgré les manifestations des gilets jaunes qui ont fait renoncer certains hospitaliers, nous sommes 55 pour cette rencontre au Collège du Vieux Cours, dont des hospitaliers et unionistes venus de Savoie, de Paris, de Nantes, de Noirmoutier… Merci à eux d’avoir fait le déplacement !

Le programme est bien « rodé » : accueil des participants à partir de 10h, messe à 11h, et repas à 12h30 ! Dans son mot d’accueil, Joseph Raux excuse plusieurs membres de notre hospitalité qui n’ont pu venir. Nous remercions chaleureusement le Père Vigneron qui représente Patrick Proriol et l’UCCF : il célèbre la messe, assisté par Jean-Marie Quétier, et partage le déjeuner avec nous avant de reprendre son TGV.

 

NDV173 p12 region PHOTO1 2019 01

 

Pendant la messe, nous prions pour les malades et pour nos défunts. À l’issue de la célébration, notre Président Jean-Marie Quétier prend la parole pour annoncer les dates des prochaines rencontres, dont notre Assemblée générale 2019 qui se tiendra à Lourdes. Puis il invite Muriel Lanchard à parler des projets de la Commission Communication.

Vient ensuite le temps du repas. Romain, notre cuisinier, nous régale par son menu et son accueil. Le déjeuner se termine avec le tirage de la traditionnelle tombola, dans la joie et une certaine agitation à toutes les tables ! Certains sont très chanceux et gagnent plusieurs fois ! C’est Marie-Thérèse qui remporte le premier lot, une belle bouilloire.

 

 NDV173 p12 region PHOTO2 2019 01

 

Vers 16h, quelques participants partent déjà car ils doivent, soit reprendre la route, soit prendre un train. Chacun souhaite à tous une bonne fin d’année et redit son espérance* de pouvoir participer aux prochaines rencontres, parmi lesquelles la sortie régionale de printemps qui aura lieu à Pontchâteau… à suivre !

Joseph

 

« Marie, témoin d’une espérance,

Pour le Seigneur tu t’es levée,

Au sein du peuple de l’alliance,

Tu me fais signe d’avancer,

Toujours plus loin, toujours plus loin. »

 

Pour cette journée organisée par le groupe de Rennes, le voyage se fait en car. 

À notre arrivée, nous prenons le chemin du cimetière pour nous recueillir sur la tombe de Mère Yvonne-Aimée. Puis nous participons à l’eucharistie célébrée par deux prêtres assistés de notre Président et diacre, Jean-Marie. Les lectures du jour sont assurées par notre groupe. Après la messe, nous visionnons une vidéo sur la vie de Mère Yvonne-Aimée.